Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
  • PlumeBlanche
    PlumeBlanche

    La perte de poils chez le chat : comment agir ?

       (0 avis)

    Si vous remarquez que votre félin perd ses poils de façon excessive, il est tout à fait normal de vous inquiéter. En effet, le pelage d’un chat est l’un des premiers indices de son état de santé et de son alimentation. La perte de poils anormale chez le félin peut donc être due à une maladie ou peut cacher d’autres pathologies graves.

    Quelles sont les différentes causes de la perte des poils chez le chat ? À quel moment faut-il vous inquiéter ? Comment remédier à ce problème ? Tous les conseils pour permettre à votre animal de compagnie de garder son pelage vous sont donnés dans cet article.

    Les chutes saisonnières ou mues chez le chat

    La perte des poils est un phénomène naturel chez les chats. Ils en perdent d’ailleurs tous les jours. Il s’agit d’un renouvellement du cycle des poils chez les félins. Pendant deux saisons précises au cours de l’année, on note une augmentation de la chute de poils. Cela permet à l’animal d’adapter son pelage à la saison qui arrive.

    D’abord à l’automne, on constate une perte anormale des poils d’été, qui sont remplacés par un pelage plus touffu. Ensuite au printemps, le volume des poils diminue. Ce phénomène est qualifié de chutes saisonnières ou mues. Si vous remarquez donc la chute des poils de votre félin pendant ces deux saisons, il n’y a pas de raison de vous inquiéter. Ce n’est qu’un phénomène tout à fait normal pour le bien-être de votre animal.

    À quel moment faut-il vous inquiéter ? 

    Bien que la perte de poils soit un phénomène naturel chez les félins, vous devez tout de même rester vigilant face aux chutes excessives. Lorsque la perte persiste en dehors des périodes de mue, ou est accompagnée d’autres symptômes tels que l’apparition des pellicules sur les poils ou certaines lésions de la peau, il est peut-être temps de consulter un vétérinaire.

    De plus, lorsque vous remarquez que les poils de votre animal sont ternes ou clairsemés, il ne s’agit plus d’une perte de poils normale. Mieux, si votre félin a des démangeaisons, se gratte ou se lèche fréquemment, il peut s’agir d’un signe de maladies ou d’un trouble du comportement. Consultez donc des cas au plus vite un vétérinaire afin de mieux comprendre ses problèmes. 

    Quelles sont les différentes causes de la perte des poils chez le chat ?

    La perte de poils excessive du félin peut être due à plusieurs causes. Il s’agit généralement du signe d’une maladie, de certaines allergies alimentaires, ou d’un trouble de comportement. 

    Les maladies

    Il existe une grande variété de maladies pouvant être à l’origine de la perte excessive de poils par votre félin. Malgré cette grande variété, la maladie la plus connue est la teigne. Elle se manifeste par la présence d’éruptions de couleur rouge sur la peau du chat. Très contagieuse, la teigne doit être prise en charge au plus vite au risque d’être transmis à tous les membres de votre famille.

    La dermatite allergique aux piqûres de puce est également l’une des maladies favorisant la perte des poils chez le chat. Elle est causée par les puces et entraîne une forte démangeaison. Aussi, certains, parasites ou bactéries telles que la gale ou la démodécie présentent sur le pelage du félin peuvent entraîner une chute des poils. 

    Citation

     

    chat infecté par les puces et qui perd les poils

    Une mauvaise alimentation

    Facteur très souvent négligé par les propriétaires de chat, l’alimentation peut être à l’origine de la perte de poils lorsqu’elle n’est pas adaptée au métabolisme de votre animal ou lorsqu’elle comprend des produits auxquels votre animal est allergique. De plus, une alimentation de mauvaise qualité entraînera un dysfonctionnement dans l’organisme de votre félin, qui peut se traduire par la perte des poils. Il convient donc de fournir à votre animal des croquettes de qualité répondant à tous ses besoins. Optez pour un régime alimentaire riche en protéine, car 99 % des poils du chat sont composés de protéine.

    Si vous avez des doutes sur le régime alimentaire idéal, il est préférable de demander l’avis d’un vétérinaire qui sera en mesure de mieux vous orienter. Pour déterminer les aliments auxquels votre félin est allergique, il faut procéder à des analyses afin d’en être sûr et de ne plus le lui donner. 

    Les allergies

    Tout comme les hommes, les félins peuvent également souffrir d’allergies. Elles concernent généralement les acariens, la poussière de maison, les pollens et même la salive de puce. Ces allergies peuvent provoquer des réactions cutanées graves, des démangeaisons violentes de sorte que le chat s’arrache les poils. Ces allergies ne peuvent être traitées que lorsqu’elles ont été détectées. Pour cela, consultez un vétérinaire afin d’identifier l’allergène responsable. 

    Citation

     

    Un trouble du comportement

    L’angoisse et le stress ont des impacts très négatifs sur le chat notamment la perte excessive de ses poils. Lorsque le félin est stressé, il passe clairement son temps à se lécher les flancs ou le ventre. C’est sa manière d’évacuer toute angoisse.

    Cependant si ce léchage devient fréquent, cela provoquera l’arrachage des poils et dans le pire des cas, une irritation de la peau ou une apparition de plaques. Vous devez éviter au maximum de stresser votre animal surtout lorsqu’on sait que la plupart des facteurs suscitant le stress chez le félin proviennent de son environnement direct.

    Comment remédier à ce problème ?

    La meilleure façon d’agir convenablement face à la perte des poils du félin est de détecter la source du problème. Ainsi, la solution sera apportée en fonction de la cause de la pelade. Plus généralement, nous vous recommandons de brosser régulièrement votre compagnon afin d’éliminer tous les microbes et bactéries accumulés. De plus, pensez à appliquer des produits antiparasitaires externes pour lutter contre les parasites et les puces. L’alimentation est un point très important à ne pas négliger. Fournissez à votre animal des aliments de très bonne qualité, suffisamment riche en protéine. 

    Par ailleurs, n’attendez pas que votre félin soit malade pour voir un vétérinaire. Il est fortement recommandé d’effectuer des contrôles réguliers afin de vous assurer que votre animal est en parfaite santé. 

     



    Retour utilisateur

    Créer un compte ou se connecter pour laisser un avis

    Vous devez être membre afin de pouvoir laisser un avis

    Créer un compte

    Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

    Créer un nouveau compte

    Se connecter

    Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

    Connectez-vous maintenant

    Il n’y a aucun avis à afficher.


×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.