Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…
sourisparis

Les pièges collants / pièges à glu.

Messages recommandés

Petit exposé général sur les pièges à glu.

Plan.
1. Présentation/généralités.
2. Description des pièges à glu.
    Fonctionnement.
    Très répandus?
3. Que faire si on trouve une souris collée.
    Décollage.
    Refroidissement.
    Mort par panique.
    Risques pour vous.
    Libération.
4. Autres pièges ou méthodes d'éloignement utilisables.
    Non mortels.
    Non accès aux produits.
    Mort moins cruelle.
    Mauvaises alternatives.
5. Interdiction des pièges à glu.
    Interdits en Irlande.
    # Moyens d'action en général.
    # Aide, secours, sauvetage.
    # Pétitions.
    # Boycott.
    # Associations, militantisme.
    # Consommation.
    # Législation.
    Magasins bio.

*
1. Présentation/généralités.

Bonjour je voudrais d'abord présenter le contexte de ce sujet si possible.
Je ne suis pas un amateur ou maître de souris personnellement, mais j'étais juste de passage sur ce forum pour une demande d'aide pour 8 souris sauvages que j'avais trouvées prises dans la glu (ici), en fouillant dans des poubelles car c'est mon hobby.
Ensuite, en voulant juste ouvrir un sujet exprès sur ces pièges pour ne pas laisser 2 discussions se mélanger dans le 1er, j'en suis arrivé à créer ce sujet sur les pièges ici, et un autre ailleurs sur les moyens d'action en général pour la protection animale (pas encore terminé). Et un autre encore car voilà j'ai eu comme l'impression que c'était possible de faire stopper assez rapidement les pièges à glu dans les magasins bio, mais je l'ai mis à la suite de ce message ici donc le 1 et le 3 ne font qu'un seul sujet.

Malheureusement:
-Je ne connais pas ces sujets (souris, pièges, législation), alors ce post serait à compléter/corriger/améliorer progressivement. En attendant je peux avoir dit pas mal de bêtises.
-C'est plutôt à celui qui a ouvert le sujet de faire les modifications ultérieures, or comme j'ai dit je n'y connais rien et j'étais juste de passage, mais peut-être je peux m'adapter si nécessaire.
-Le but normal serait de faire stopper ces pièges (d'abord par pays, mais si possible dans le monde entier), mais je n'ai pas trop l'impression que c'est gagné de si tôt. Il faut bien au moins essayer, et en attendant faire le peu qu'on peut faire, alors si la création de ce sujet peut y contribuer.
-Et puis c'est juste une maltraitance des souris parmi d'autres (autres pièges, expérimentation, mauvais élevage ou mauvais commerce, autre), et des animaux en général.
-J'ai tendance à faire long, mais j'essaie de raccourcir en relisant plusieurs fois!

Je ne connais pas ce forum, j'ai à peine pu lire qqs pages surtout que je n'ai pas bcp accès à internet. Alors j'espère que je ne suis pas trop hors sujet ici.
Sinon tant pis, on me dira!

À propos du nom, je dis "pièges à glu", mais "pièges collants" est sans doute synonyme et peut-être même + correct.

*
2. Description des pièges à glu.

Fonctionnement.
Le fonctionnement est simple, sur une plaque de carton il y a une couche de pâte comestible et très collante, la souris est attirée et reste collée.
Ce sont des plaques toutes faites ou aussi de la glu à étaler soi-même, j'en ai vue une une fois, et la souris était bcp + imprégnée de colle.
Et les pièges à glu peuvent aussi être contenus dans une boîte, alors l'agonie est soustraite à la vue.
Vu aussi avec de la nourriture posée au milieu.
Apparemment certains vendeurs prétendent que ces pièges sont peu cruels car les souris mourraient rapidement d'une crise cardiaque en paniquant. Comme ici (commentaire n°69): "J'ai utilisé ce système car il annonce sur la plaque meurt rapidement d'une crise cardiaque (...) MENSONGEEE!!" C'est totalement faux en effet. Je les trouve toujours pratiquement toutes vivantes (sauf bien sûr si le piège date de 3 semaines).
En tout cas la façon réelle de mourir sur ces pièges, c'est mourir de faim ou de soif après des jours dans une peur terrible.
Ce sont sans doute les pires pièges, si on peut (éventuellement) admettre que des gens veuillent tuer les souris qui viennent dans leurs magasins, on ne peut pas admettre ces pièges-là par contre. Pourtant c'est bien ce à quoi on dit merci avec le sourire de la boulangère ou du crémier, et on paye soi-même pour les acheter, car c'est compris dans le prix de la baguette.
Les pièges à glu sont parfois posés à destination des cafards. Et parfois ceux mis pour les souris piègent aussi les insectes ou les araignées. On peut trouver que ça n'a aucune importance, mais je ne pense pas, c'est moins grave sans doute, mais ces petits animaux ressentent aussi à leur façon la terreur de mourir ainsi.
->
Chapitre "Pièges collants" sur Wikipédia.

Très répandus?
Je ne sais pas qui s'en sert le plus, les particuliers, les magasins d'alimentation, la restauration etc. En tout cas ils me semblent très répandus, peut-être même sont la majorité des pièges.
À la base c'est juste une impression personnelle dûe à ce que j'ai vu plus d'une fois des pièges dans les poubelles des magasins d'alimentation et c'était surtout ceux-là (oui car je ramasse ma nourriture dans les poubelles des magasins bio surtout, miam miam, enfin heu voilà aussi ce qu'on risque d'y trouver). Et aussi pcq ils semblent avoir des avantages sur les tapettes ou le poison (+ pratique, moins dangereux...).
Mais en + en fait ces pièges sont souvent posés par des sociétés spécialisées qui viennent les enlever régulièrement, alors dans les poubelles on ne retrouve sans doute qu'un petit pourcentage.
D'ailleurs la loi interdit de mettre certaines choses dans les poubelles, peut-être aussi des animaux morts, ou vivants, en font partie.
Peut-être les chiffres de vente ou d'utilisation existent qqpart sur internet, en attendant dans le post d'après j'ai essayé de compter et pour l'instant j'arrive à:
5 500 000 souris par an en France, soit 15 000 par jour, ou 150 par jour par département.
Et 140 000 000 par an dans le monde, soit 400 000 par jour.

*
3. Que faire si on trouve une souris collée.

Décollage.
La colle ne colle plus si on met de l'huile végétale.
Même juste une cuillère à café, et en se débattant elle se libère toute seule en 2 minutes. Sans doute l'aider si elle est faible.
Attention à ne pas la noyer en mettant de l'huile sur le museau, et à ne pas la blesser si on l'aide à se décoller.
Il se peut que la souris soit déjà blessée, dans ce cas je ne sais pas trop, vous savez déjà, ou bien poser la question sur ce forum peut-être.
Ensuite elle se nettoie toute seule.

Refroidissement.
Ensuite j'ai remarqué plusieurs fois qu'elles étaient carrément froides au toucher, ce sont des souris qui bougent moins et restent dans leur coin je crois. Je ne suis pas sûr de la raison, peut-être pcq elles sont restées sans boire et sans manger. 2 ou 3 jeunes étaient mortes une fois, et je crois que c'était des souris qui étaient froides avant. Alors il me semble qu'elles doivent être réchauffées, radiateur, bouillotte avec des bouteilles d'eau chaude, ou ampoule à filament (peut-être alors mettre un papier cartonné sur elles car elles aiment se cacher et ça aide à absorber l'huile sur leur dos, et elles n'aiment pas trop la lumière apparemment), etc. Certaines froides au départ sont redevenues chaudes et se portaient bien.
->
Ci-dessous explication en fait dans la 1ère réponse, car le métabolisme des souris est tel qu'en effet elles se refroidissent vite si elles ne peuvent pas assez manger et gambader!...

Mort par panique.
Attention en les manipulant aussi, il semble que sur la douzaine que j'ai décollées personnellement, 2 soient mortes dans les minutes qui suivaient et sans raison évidente, pendant que j'essayais d'en mettre une sur ses 4 pattes ou pendant que j'essayais d'enlever le surplus de colle à une autre. On m'a dit sur ce forum que c'est très possiblement une crise cardiaque, car elles sont affaiblies et ont eu peur. Alors sans doute les manipuler le moins possible et en douceur surtout au début...

Risques pour vous.
Attention il s'agira a priori de souris sauvages, qui peuvent être porteuses de maladies, et autres problèmes qui sont expliqués sur ce forum ici justement. Il y est indiqué de porter des gants pour les toucher, je dois avouer que je ne le fais pas. Au départ elles sont trop faibles pour mordre, mais il y a le risque de maladie aussi (je me lave toujours les mains après en avoir touché une mais est-ce suffisant?...).

Libération.
Elles sont non adoptables aussi a priori. De par leur caractère, et de par la loi qui ne permet pas d'adopter des animaux sauvages il semble.
À Paris personnellement pour les relâcher j'hésitais bcp entre un grand parc avec eau et nourriture et métro en hiver mais qui peut les mettre vite dans la gueule d'un chat ou les renvoyer illico presto dans un piège, ou un bois avec peut-être moins de chats (au bois de Boulogne il y en aurait bcp?) et de pièges, mais sans le confort 4 étoiles. Mais on me dit qu'elles savent y trouver à boire et à manger, alors peut-être un bois est mieux.

*
4. Autres pièges ou méthodes d'éloignement utilisables.

Par exemple si dans votre entreprise on utilise les pièges à glu, mais qu'il est possible de discuter. Ou d'autres cas.

Non mortels.
Capture .
 Des pièges qui juste les attrapent, et vous vous proposez pour aller relâcher les prisonnières dans la nature.
 Recherche internet sur les pièges non mortels, (à fouiller un peu +, mais de toute façon c'est déjà listé sur ce forum).
Ultrasons .
 À voir.
Pipi de chat !
 Dans certains cas, de la litière avec de l'urine de chat peut les faire fuir il paraît.

Non accès aux produits.
Déjà appliqué .
 Semble d'une efficacité assez limitée, les souris étant des animaux particulièrement intelligents se faufilent discrètement, et particulièrement dentitionnés font des trous dans les portes et les murs.  
 Mais on peut se dire aussi que la motivation est un peu limitée si les magasins préoccupés uniquement par le bon fonctionnement de l'entreprise se disent "on s'en fout on met des pièges et couic". Si on a envie de ne pas mettre de pièges on se casse peut-être un peu + la tête pour éloigner on ne pas attirer les souris, et le non accès aux produits est peut-être parfois pas si inefficace?
Améliorable ?
 Attention une solution inventée par moi dans ma tête, alors je ne sais pas si elle existe déjà ou si elle n'est pas possible pour x raison.
 Simplement par exemple une surface lisse devant les étagères du bas, sur 30 cm ça pourrait suffire. Juste de quoi rendre la grimpette impossible aux souris.
 Ensuite on voit aussi assez vite des problèmes techniques ou de prix, mais peut-être toujours solutionnables.
 Ou d'autres améliorations sans doute possibles pour empêcher l'accès, pour peu qu'on soit motivé!

Mort moins cruelle.
Tapette .
 Apparemment elles meurent sur le coup pratiquement à chaque fois.
 Semblerait peut-être la moins mauvaise façon de faire pour tuer.
Autres ?

Mauvaises alternatives.
Chats .
 C'est rarement adapté, et c'est plus rapide qu'un piège à glu mais c'est assez terrible aussi de se faire pourchasser et tuer à coups de griffes, surtout si le chat joue avec sa proie.
 De toute manière les animaux ne sont pas autorisés dans les locaux des entreprises.
 Mais ils peuvent être utilisés dans les fermes ou les AMAPs par exemple j'imagine, et dans les bars aussi par exemple, il y a des chiens ou des chats. Ça doit être des exceptions en quelque sorte.
Poison .
 Je croyais que ça les tuait rapidement mais pas du tout! Elles agonisent lentement d'hémorragies internes, sur plusieurs jours, et puis comme elles continuent leur route elles peuvent mettre des excréments empoissonnés en particulier sur les denrées alimentaires. De +, d'autres animaux risquent de manger ce poison.

*
5. Interdiction des pièges à glu. (à compléter +)

Interdits en Irlande.
En Irlande ces pièges sont interdits, voir comment cela a réussi, pour éventuellement s'en inspirer.

# Moyens d'action en général.
[# => Le # devant les titres est juste pour dire que ce sont des sujets déjà + développés ailleurs dans un sujet exprès (pas fini pour l'instant) mais je mettrai à la place un lien vers la partie correspondante...]

En fait j'ai fait un sujet dessus mais il n'est pas fini, donc c'est sur les moyen de faire pour la protection animale en général, c'est surtout un regroupement de tout ce qui existe déjà (enfin ce que je connais).
Ici je mets juste un court résumé, et des ajouts spécifiquement sur les pièges à glu.
Pour résumer ma conclusion générale personnelle sinon, c'est qu'aucun ne marche, simplement au vu de la situation, c'est un échec. Mais quand même, parfois ça marche un peu, alors si on n'a que ça, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a! Donc ces moyens sont à appliquer au maximum, tant qu'il n'y a pas mieux.

# Aide, secours, sauvetage.
En gros tout ce qui consiste à aider "directement", les soins, sauvetages, don de nourriture ou de matériel, aide au transport, accueil ou recueil ou adoption, ou autre...
C'est indispensable mais c'est aussi sans fin car la protection animale est une sorte d'océan de malheur et ceux qui aident sont comme une petite barque dessus trimbalée dans la tempête essayant d'éponger l'océan avec un coton-tige, tellement il y en a à faire.
Le mieux bien sûr c'est de faire disparaître le pb à la racine quand c'est possible, mais si dans les faits, concrètement, le pb existe toujours et que la bêbête est là, on est bien obligé de s'activer au lieu de philosopher.
Pour certains c'est la seule chose valable, les "moi je suis sur le terrain moi", mais je ne suis pas complètement d'accord, la chose la + valable c'est la chose la + efficace, et pas celle qui nous fait le + plaisir, ou celle où on remue le + car ça se voit + et on peut + s'en vanter ensuite.

Pour les pièges à glu, eh bien tout ce que je vois pour l'instant c'est de cliquer vous savez où Mr Green. : 3. Que faire si on trouve une souris collée..  Mais ça nécessite encore d'être complété et il y a peut-être déjà mieux ailleurs sur internet. Et puis bon en gros: on met de l'huile.
Si vraiment les pièges à glu vous empêchent de dormir, par exemple toujours dans le "aide, sauvetage", vous pouvez faire vos enquêtes dans les magasins ou entreprises ou auprès des fouilleurs de poubelles (même juste sur internet peut-être), pour savoir quelles entreprises en utilisent, et aller ensuite libérer les souris dans les poubelles (bon courage!!!).

# Pétitions.
J'ai cherché 1/2 heure et je n'ai trouvé que des liens morts, comme sur ce blog une page avec 3 liens vers des pétitions mais j'ai des pages vides.
Je re-regarderai dès que possible.

# Boycott.
(À compléter)

# Associations, militantisme.
(À compléter)

# Consommation.
(À compléter)

# Législation.
(À compléter)


Magasins bio.
Et ci-dessous peut-être un début d'un truc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Essai avec les magasins bio.

Plan.
1/ Résumé.
2/ Pourquoi magasins bio.
3/ Chiffres et estimations.
    Magasins bio possibles à stopper (=franchisés).
    Souris piégées dans les magasins bio (franchisés) (= objectif immédiat, = peut-être en 1 ou 2 ou 3 ans?).
    Souris quel que soit l'endroit (= objectif à terme).
    Clients/participants.
4/ Demandes aux magasins.
    Demander quoi.
    Demander comment.
5/ Résultats supplémentaires possibles.
6/ Commencement.
Références.

*
1/ Résumé.

Contrairement aux magasins non bio, les magasins bio affichent des promesses sur la protection animale, et bcp de clients y vont en effet en partie pour cela. Alors peut-être simplement en faisant savoir que des magasins bio utilisent des pièges à glu, ça sera vu comme un scandale et une tromperie (ce que c'est en effet selon moi) et un certain nombre de clients feront tout ce qu'il faut pour que cela stoppe.
Une estimation très grossière me fait compter 300 magasins en France qui alors arrêteraient, et 6 000 souris par an si on compte 20 souris par magasin et par an, ce qui est beaucoup et peu à la fois (mais avec un peu de chance on peut espérer +).
Au moins dans un premier temps, seulement des clients de magasins bio semblent pouvoir faire partie d'une tentative d'action (?). Ou des consommateurs de bio en général à la limite peut-être.

Tout cela étant peut-être une grosse bêtise et voué à l'échec, mais il faut sans doute quand même essayer, personnellement je n'ai pas trop le choix de risquer de laisser passer une chance éventuelle pour ces petites bêtes collées sur un carton jusqu'à ce qu'elles meurent...
J'ai un gros doute aussi, je pense quand même plutôt qu'à la base le principe est correct, mais que je ne suis pas trop la personne appropriée, rien que du fait de commencer par faire 350 pages illisibles c'est peut-être un peu n'importe-quoi. Ce qui m'arrangerait c'est qu'il y ait d'autres qui soient d'accord et qui prennent la chose en main mieux pour que je puisse retourner dans mon trou hop.

*
2/ Pourquoi magasins bio.

Ces magasins ne sont qu'un petit % des endroits où on met des pièges à glu, mais j'ai eu comme une idée que au moins ceux-là seraient + faciles à stopper, ça serait déjà ça.
C'est parce que les clients de ces magasins sont a priori beaucoup + sensibles au sort des animaux en général, et que c'est même souvent une de leurs raisons principales d'en être clients. Alors en apprenant que leurs magasins "soit-disant écolo" mettent ce genre de pièges qui pour ainsi dire torturent une souris pendant 2 jours, bcp risquent de faire des bonds en l'air, on s'est bien f**tu d'eux, une vraie arnaque, voilà ce qui se passe en coulisse, derrière vos beaux discours, c'est pour faire ça que je vous donne mon argent? On ne leur demande pas d'être parfaits mais là... C'est quasiment une escroquerie même, car pour pour bcp de clients je pense que c'est inimaginable qu'un magasin bio se comporte ainsi au vu de tout ce qu'il prétend au niveau de la condition animale, et il est sûr que certains n'achèteraient rien chez eux s'ils savaient ce qu'ils font.

Bref, dans les magasins bio, juste en le faisant savoir, peut-être assez de clients n'y seront pas indifférents et réagiront et le feront stopper.
Des pièges à glu c'est grave, mais dans des magasins bio c'est hallucinant. Et même peut-être: ce n'est juste simplement pas possible que ça existe, si ça se sait, ils seront obligés d'arrêter et rapidement.

Je tiens aussi à préciser juste au cas où j'aurais mis un doute, que je n'ai bien sûr aucune visée de faire de la pub pour le bio ou l'écologie ou les défendre, les gens ont déjà leur avis dessus ils ont pas besoin de moi, c'est juste que voilà c'est l'endroit que j'ai vu pour y stopper les pièges à glu (et donc peut-être même un début pour +). En + comme je l'ai un peu dit ailleurs, pour moi je suis pour à la base, mais je n'ai pas dit que tout y était bien, bien au contraire!!! (J'avais même fait une petite liste d'exemples de mensonges et d'idiotie complète dans l'écologie mais je vais épargner ça au lecteur Confus ).
D'ailleurs, je mets des liens quand ça me semble utile et automatiquement vu le sujet ce sont des blogs/sites/forums/etc plus ou moins écolo, mais c'est pour l'information contenue sur cette page, et je ne précise pas à chaque fois si 90% du reste de cette page ou de ce site est selon moi n'importe-quoi, même si je le pense, sinon j'arrêterais pas...

*
3/ Chiffres et estimations.

Essai de connaître l'ampleur des dégâts et les résultats escomptés en chiffres, pour être + concret...
Peut-être utiles, ou pas vraiment, et peut-être j'oublie de prendre en compte des éléments importants.
Comptages très grossiers du moins au départ, surtout car sans internet. Si je me trompe en comptant 5 fois trop sur un chiffre et 5 fois trop un autre, le résultat final est 25 fois trop (ou trop peu). Autant que possible j'essaierai d'être + précis, avec internet en particulier, mais certains chiffres sont presque impossibles à savoir, alors je suppose, à la louche.
Et je compte seulement la France pour simplifier!
Et pour compter ensuite dans le monde, je fais comme si tout était comme en France, alors que non bien sûr.
De +, j'ai tendance à plutôt sous-estimer, tirer les chiffres vers le pessimiste plutôt que les gonfler pour créer des espoirs illusoires. Pourtant j'ai peut-être parfois surestimé.

Magasins bio possibles à stopper (=franchisés).
Il y a environ 2 300 magasins en France (1) en 2014 [apparement ce chiffre compte pas vente directe + artisans-commerçants (= marchés, boulangeries, restauration, etc?) qui vendent environ 2 fois moins (2) que les magasins, mais ils mettent des pièges aussi alors à voir peut-être ultérieurement...].
Attention 50% (1) sont des indépendants, hors chaîne de magasins et en général de + petite taille, alors je les enlève pcq du moins dans un premier temps ça me semble dur de les atteindre. Je ne compte que les "franchisés" alors (si c'est le bon terme), ceux qui dépendent d'une chaîne de magasins (La Vie Claire, Naturalia, Biocoop, Satoriz, etc) pour lesquels j'imagine que donc si la direction générale accepte de bannir les pièges à glu, tous ses franchisés le feront.
=> 2 300 × 50/100 = 1 150 magasins en France dépendent d'une enseigne qui permet ou ordonne d'utiliser les pièges à glu.
1 magasin bio sur 10 (???) utilise des pièges à glu (disons que dans le non bio ça serait 6 sur 10 (???)).
=> 1 150 / 10 = 115 magasins qui les utilisent effectivement (franchisés) en France en 2014.
=> Et 1 seulement démasqué, et 2 enseignes. Car j'en avais 1 ou 2 autres d'une autre enseigne mais je ne me rappelle pas c'étaient lesquels précisément. Peut-être d'autres peuvent être connus par la suite.
Si on compte 100 fois + d'habitants sur terre (7 milliards au lieu de 70 millions) ça fait 100 fois + de magasins bio. Mais à diviser par 6 environ car 90% de la consommation bio est en Europe et Amérique du Nord (750 + 500 millions = 1,25 milliards d'habitants) (heu je suis perdu dans mes calculs j'arrive même plus à faire une division, je crois que c'est pas trop loin mais... bref à revérifier):
=>  1 150 × 100 × 90/100 × 1 250 000 000/7 000 000 000 = 18 482, ou environ 20 000 magasins dans le monde dans une enseigne qui permet/ordonne.
=>  18 482 / 10 = 1 848, ou 2 000 qui le font effectivement.

Souris piégées dans les magasins bio (franchisés) (= objectif immédiat, = peut-être en 1 ou 2 ou 3 ans?).
Si il y a 20 souris piégées par an en moyenne (???) (peut-être 5 par an pour certains magasins, et 200 par an pour d'autres):
=> 115 × 20 = 2 300 par an en France dans les pièges à glu.
Bon bien sûr pas évident que ça fonctionne, mais si ça fonctionne, par contre ensuite la généralisation dans le monde cela peut sembler mégalomane mais normalement le principal est fait et c'est une simple formalité.
=> 1 848 × 20 = 36 964, ou environ 40 000 par an dans le monde.

Souris quel que soit l'endroit (= objectif à terme).
Et si on compte (voir ci-dessous à "client/participants") que les magasins bio sont seulement 1% des magasins, et que le nombre de pièges est proportionnel à la quantité de nourriture (alors que c'est bcp + compliqué a priori), et que les magasins d'alimentation ne représentent que 50% (??) de l'utilisation des pièges:
=> 2 300 × 2 × 6 × 100 × 2 = 5 520 000 souris par an en France dans les pièges à glu (tant que ça? peut-être calculs à revoir complètement...).
=> 5 520 000 / 365 = 15 123, ou 15 000 par jour (peut sembler bcp, mais fait "seulement" 150 par jour par département finalement).
Et donc 100 fois + d'habitants dans le monde, mais aussi en comptant que sur la planète, la plupart ne vivent pas comme les pays riches, je ne sais pas comment ils font avec leurs souris mais ils ont sans doute moins de quoi s'acheter des pièges à glu, alors sans doute à diviser, très très hasardeux mais disons par 4:
=> 5 520 000 × 100 / 4 = 138 000 000, ou 140 000 000 par an dans le monde.
=> 138 000 000 / 365 = 378 082, ou 400 000 par jour.

Clients/participants.
Si ce projet anti-glu va + loin que 1 personne (moi), les autres ont au moins un critère pour pouvoir participer je crois, c'est d'être des consommateurs de bio. Ce qui réduit bcp le nombre potentiel, mais voilà sans l'être, ça me semble compliqué de débarquer "de l'extérieur" avec le discours en question (même si je me trompe peut-être). Alors le nb de clients de magasins bio sert de base pour imaginer ensuite le nb de personnes qui participeraient à l'action anti-glu.
->
Le dernier chiffre que j'ai entendu est que 3% de l'alimentation vendue est du bio.
Si 2% (?) sont juste achat occasionnel ou très partiel, reste 1% de consommateurs assez régulièrement ou complètement bio.
Et disons que environ 60% (?) de ces 1% consomment hors magasins bio (= dans hypermarchés etc), reste 40%.
Prendre encore seulement les 3/4 si parfois seulement 1 ou 2 personnes du foyer font les courses pour les autres, qui eux ne sont pas "clients".
=> 70 000 000 × (3-2)/100 × 40/100 × 3/4 = 210 000 clients bio "assez réguliers".
Ensuite combien seront dans l'action anti-pièges-à-glu, alors là mystère.
Attention être contre les pièges à glu ou décoller une souris trouvée c'est une chose, mais là c'est différent il s'agit de faire ce qui les ferait stopper c'est pas pareil.
Mais savoir si ça serait 1 personne sur 10 ou sur 10 000, finalement je n'en sais tellement rien que je préfère éviter d'essayer de compter. Alors:
=> Participants = ???? (entre 0 et 210 000).

*
4/ Demandes aux magasins.

Comment en pratique demander aux magasins bio de ne pas utiliser les pièges à glu, ça reste assez flou et théorique pour moi.
Personnellement je me contente de ne rien acheter chez eux (les pièges à glu étant un critère au milieu d'autres), mais je suis peut-être le seul en France à le faire, et je ne leur dis même pas pourquoi ils ont un client en moins, bref résultat même pas 0. Et puis l'appel au boycott semble interdit en France.

Demander quoi.
Je suppose que ce qui serait demandé, c'est de mettre des pièges qui tuent les souris rapidement et sans douleur si possible, ou mieux des pièges non mortels pour les relâcher dans la nature.
Et que ce soit garanti par exemple en l'ajoutant dans leur charte, car ils en ont peut-être déjà tous une. Petite base de texte, qui serai à améliorer bien sûr:
"Les pièges à glu ou pièges collants, extrêmement cruels, ne sont pas utilisés pour les souris qui s'introduisent dans nos locaux. Elles sont tuées de façon rapide ou sans douleur excessive, ou éloignées".
Et on peut rêver:
"Nous l'exigeons également par contrat de tous nos fournisseurs".
Et il est peut être inutile de rechercher précisément les magasins qui le font, si on demande juste à tous de s'engager à ne pas le faire. Mais en même temps, si une personne apprend que son magasin le fait, cela fait bcp + réagir.

Demander comment.
S'adresser au magasin en question? Ou à la "direction  générale"?
Je ne sais pas si la décision de mettre des pièges vient du gérant du magasin ou de + haut, mais je suppose que le siège de l'entreprise, ou la direction générale, ou je ne sais pas comment on dit, peut donner l'interdiction à tous ses magasins. Et si il y a une charte elle est sur leur site à eux.
Peut-être sans se poser 10 000 questions, directement entre 4 zyeux avec le patron, gentiment (ou un peu énervés!), seuls ou à 45, etc.
Ou les mailer pour leur demander s'ils en utilisent, ou si c'est déjà su qu'ils le font (par témoignages ou par fouille de poubelles), leur demander d'arrêter.
L'autre jour j'ai croisé l'association L214 devant un Super U qui faisait signer une pétition pour qu'ils arrêtent les œufs de poules en cage (j'ai signé d'ailleurs), ils ont dit qu'ils avaient déjà fait stopper un Super U.
Bref je ne sais pas trop ce qui est possible et ce qui est le mieux, mais sans doute que d'autres sauraient mieux que moi.

J'ajoute aussi que peut-être faire accepter une seule enseigne suffirait. Cela créant un précédent et les autres étant un peu obligés de s'aligner dessus. Par comparaison ou par dévoilement au grand jour que logiquement donc eux si ils ne garantissent pas ne pas en utiliser c'est qu'ils en utilisent. Ou par concurrence si chaque fois qu'il y a une discussion sur ces pièges on dit qu'il n'y a que BioTruc qui garantit de ne pas en utiliser, sans faire d'appel au boycott, certains quitteront automatiquement BioMachin pour aller chez BioTruc (quand ils ont le choix des magasins).
Dans ce cas, Biocoop me semblerait le mieux placé, car ayant le + de magasins en France (environ 400 en 2014), et l'enseigne la + ou parmi les + "militantes". Ou bien La Vie Claire peut-être, 230 magasins et "pionniers" du bio, mais je les sens moins je sais pas.

*
5/ Résultats supplémentaires possibles.

Fournisseurs des magasins bio
Peut-être les magasins peuvent aussi exiger de leurs fournisseurs qu'ils n'en utilisent pas non plus (usines, entrepôts peut-être, etc, = aussi toutes les marques?), voire les producteurs (agriculteurs, éleveurs...).
Ce qui multiplierait peut-être par 2 ou 3 les pièges à glu en moins.
Marques hors magasins bio
Me semble + douteux, mais si dans cette tentative ça marche mais pas + loin que dans le bio, on est un peu condamné à gratter partout alors dans le bio, en s'accrochant à la même branche, l'argument qu'ils sont soit-disant pour la protection animale etc. Alors les marques de produits seraient peut-être aussi à essayer de convaincre directement, si c'est possible. Et environ la moitié peut-être des produits bio (marques comme Cereal, Bjorg, Vrai, ou marques de distributeurs, etc) sont vendus hors magasin spécialisé (donc hypermarchés etc). Ce qui ajouterait un pourcentage non négligeable, mais bon peut-être voir avec les marques c'est vaseux, enfin on n'en est pas encore là.
Bio dans le monde
Si ça marche en France ou pays francophones, le passage à d'autres pays serait ensuite facile normalement dans les magasins bio tout court, et peut-être aussi avec les fournisseurs en +, ou aussi avec les marques hors magasins bio.
Magasins non bio
Et allez savoir encore, si ça fonctionne sur les magasins bio, cela aura a priori fait parler un peu + du sujet, et peut-être alors des clients des magasins non bio (grandes surfaces etc) qui ne connaissaient pas ces pièges ou leur utilisation fréquente l'exigeront aussi de leurs magasins.
Ensuite, de quelle façon faire pression dans le non bio je ne sais pas, surtout que dans le bio je ne sais pas non plus mais juste j'imagine que. Et puis comme ces clients du non bio laissent aussi 35 000 autres choses du même genre se faire dans leurs magasins et même donnent leur argent pour que ça se fasse (poules en cage, fourrure, produits testés sur les animaux, esclavage, cancers, etc etc), peu ou moins de chances pour que ça réussisse. Mais je verrais 2 choses qui donneraient des chances, c'est que ces pièges sont vraiment d'un assez haut niveau d'horreur, et que ça se fait juste sous leur nez, à 3 mètres quand ils font leurs courses, et non à 20 ou à 20 000 km.
Généralisation
Ensuite si tous les magasins d'alimentation le faisaient, peut-être il ne manquerait plus grand-chose pour que les pièges soient complètement interdit ailleurs aussi (restaurants, particuliers, administrations... enfin bref interdits complètement). Là ça serait sans doute fait via une loi. Mais on en n'y est pas du tout, mais bon supposons, prévoyons...

*
6/ Commencement.

Déjà peut-être des réponses à la suite ici, pour ou contre, des choses à rectifier, enlever, ajouter.

Sinon je ne suis pas rapide et je manque de temps, et dans l'immédiat j'ai des petites choses à faire qui ne peuvent pas trop attendre, mais je compte commencer d'ici quelques semaines ce qui est décrit ci-dessus, plus précisément:
-Savoir si on peut dire les noms des magasins si il y en a besoin (pas forcément le nom du magasin précis).
-Etc, chercher autres infos sur les sujets ci-dessus.
-Chercher des messages de forums où il est question d'enseignes bio et leur signaler le pb avec un résumé et/ou un lien vers cette page. (Vu ici déjà, forum qui ne me plaît pas du tout mais bon!).
 Ou peut-être aussi carrément sur Google Maps ou équivalent dans les commentaires pour le magasin précis, ou ailleurs où ils font leur pub, et PAF!
-Ouvrir un sujet sur des forums écolo ou de protection animale. Mais cela risque par contre de disperser l'action en question au lieu de la centraliser.
 Il faut sans doute qu'il y ait un sujet principal sur un forum, le site/forum qui pourrait sembler le + approprié serait Rescue (protection animale et adoption, 80 000 inscrits), mais je n'aime pas du tout ce site, et puis ils ne sont pas écolos ou bio non plus alors ce n'était peut-être pas le mieux de toute façon. Mais ici aussi c'est les souris mais pas spécialisé protection animale, et ni écolo ou bio non plus. Alors chercher un autre forum sans doute avec déjà le + possible d'inscrits clients de magasins bio... Mais remarque au moins sur ce forum les gens connaissent les souris. Et puis ainsi c'est un endroit neutre, les habitués d'un forum écolo ne sont pas éventuellement gênés d'aller chez un concurrent. Enfin à voir chais pas. Pfff compliqué.
-Demander à d'autres fouilleurs de poubelles bio si ils ont vu des pièges à glu, pour lister les enseignes.
-Essayer de raccourcir/corriger/compléter mes posts.
-Pour contacter les enseignes, sur leurs sites, ou les associations, voire des journaux ou magazines, je n'aime pas trop faire ça personnellement alors j'espère que d'autres le feront si c'est à faire (ce qui signifiera déjà que je ne suis plus tout seul, condition sine qua non pour que ça fonctionne (locution latine, + rime!)).

*
Références.

(1). "Nombre de magasins bio: / Au 06/2013: 2284 / dont 1151 indépendants (hors groupements, chaînes, franchises, etc.) soit 50,3% (...)". Encadré "Magasins bio en chiffres", Place de la distribution spécialisée bio française dans le marché bio, sur Biolinéaires.com
(2). Diagramme "Répartion, en valeur, des ventes de produits bio en 2012, par circuit de distribution", même lien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne intiative que d'ouvrir un sujet sur ces pièges! Wink

J'y apporte d'ailleurs quelques commentaires:

sourisparis a écrit:

Ensuite j'ai remarqué plusieurs fois qu'elles étaient carrément froides au toucher, ce sont des souris qui bougent moins et restent dans leur coin je crois. Je ne suis pas sûr de la raison, peut-être pcq elles sont restées sans boire et sans manger.

Pourquoi elles se refroidissent?
Parce que les souris, comme tous les petits rongeurs, sont de petits organismes qui ont besoin de tout le temps s'activer et se nourrir pour se réchauffer. Et durant leur repos elles doivent rester dans un nid chaud pour ne pas se refroidir.
Comme un petit moteur, pour rester chaud, il doit toujours tourner et pour cela il doit toujours être alimenter en carburant. Le moteur c'est l'organisme de l'animal, le fait de toujours tourner c'est son activité de rechercher et le carburant c'est la nourriture.
Si la souris est immobilisée, comme sur une de ses cruelles plaques de glu, elle va se refroidir rapidement, en quelques heures, car son organisme ne peut plus produire de la chaleur (immobiliser et manque de nourriture).


Peut-être par exemple si dans votre entreprise on se débarrasse des souris avec ces pièges, mais qu'il est possible de discuter. (Ou autre cas).

Non mortels.
-Des pièges qui juste les capturent, et vous vous proposez pour aller relâcher les prisonnières dans la nature.
 Recherche internet sur les pièges non mortels, à fouilleur un peu +.
-Ultrasons pour les faire fuir.
 Comme une certaine Priyanka Bakaya entendue récemment à la radio, qui change les déchets de plastique en carburant (après je ne sais pas ce que vaut son système de recyclage, qui me semble un peu bancal, comme souvent dans l'écologie)
-Dans certains cas, de la litière avec de l'urine de chat peut les faire fuir il paraît.

Non accès aux produits.
 Attention solution inventée par moi dans ma tête, alors je ne sais pas si elle existe déjà ou si elle n'est pas possible pour x raison.
 Simplement par exemple une surface lisse devant les étagères du bas, sur 30 cm ça pourrait suffire. Juste de quoi rendre la grimpette impossible aux souris.
 Ensuite on voit aussi assez vite des problèmes techniques, mais peut-être toujours solutionnables.

Mort moins cruelle.
-Tapette.
-Poison (graines empoisonnées, mort-aux-rats...).
-Chats.
 Mais c'est rarement adapté, et c'est plus rapide qu'un piège à glu mais c'est assez terrible aussi de se faire pourchasser et tuer à coups de griffes, surtout si le chat joue avec sa proie.
-Autres?

Ayant travaillé dans des commerces devant lutter contre les "nuisibles" par mesure d'hygiène (restauration), je peux préciser que l'utilisation de ces pièges à glu au détriment d'autres méthodes est fait par facilité.

Pour les pièges non mortels, le soucis étant que personne ne pensera ou ne voudra prendre le temps de relâcher les capturées et que ces pièges ne sont pas assez efficaces.
Le non accès des denrées alimentaires aux rongeurs est difficile car ces rongeurs sont d'excellent sauteurs et même en stockant les produits dans des réserves closes, les petits animaux arrivent toujours à trouver un moyen d'entrée (détérioration des murs, des portes, etc).
C'est pourquoi les entreprises, surtout alimentaires, préfèrent les pièges tuant.

Il est normal que les chats ne soient pas une solution pour ces entreprises ou commerces car la présence d'animaux quel qu'il soit soit interdite.
Le poison est proscrit car les "nuisibles" ne meurent pas sur le coup (ils agonisent lentement d'hémorragies internes sur plusieurs jours), et peuvent souiller les denrées alimentaires de leur excréments empoissonnés.

En revanche les tapettes tuent sur le coup l'animal dans la grande majorité des cas. C'est une méthode non cruelle et efficace!
Cependant les entreprises et commerces préfèrent l'esthétisme et l'utilisation des pièges à glu car on ne voit pas l'animal agonisé dans sa boite...
Car en entreprises ou commerces de bouche on utilise souvent des boites qui contiennent les pièges à glu:

D'ailleurs dans les gros commerces, ce sont des entreprises spécialisées qui posent ls pièges et les prélèvent une fois de temps en temps.

Ainsi, je pense comme toi sourisparis, les pièges à glu sont terriblement barbares car ils font agoniser les animaux durant des jours. Les poisons (raticide, souriticides) ne sont pas mieux car en plus de faire agoniser les animaux qui en mangent (comme dit précédemment, l'animal empoissonné met des jours à mourir à petit feu d'hémorragies internes multiples), ils sont non sélectifs (tous les animaux peuvent être attirer et manger ces poisons [chats, chiens, furets, martres, fouine, etc]).

Les entreprises et commerces devraient utiliser les pièges tapettes qui sont non cruels mais efficaces. Qu'en aux particuliers, ils devraient eux se diriger vers les pièges non tuants, voire les tapettes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(Pardon du temps mis à répondre, comme j'ai dit je n'ai pas trop internet!).

*
D'accord MymiTsume 1000 mercis pour ces précisions!
Que je me suis empressé d'intégrer à ma ptite fiche (tu ne demanderas pas de droits d'auteurs jspr Hehe... ).

Avec aussi d'autres changements dans les 2 1ers posts, mais ça serait trop long de les noter.
Mais par exemple qqs modifications mineures, comme les titres en gras/souligné/etc, orthographe, formulations + claires etc.
Et aussi pour mes espèces de calculs j'ai trouvé qqs chiffres alors j'ai pu rectifier par rapport à ceux que j'avais mis juste sur une vague impression.
Qqs passages complètement recommencés, d'autres ajoutés.
Etc!
Mais pour l'instant même avec plein de défauts je pense que à défaut de forme j'ai le fond grosso modo, alors je peux faire une pause et retourner à des trucs + perso à faire vite avant de commencer vraiment la chose selon comme projeté.

*
Et pour leur refroidissement c'est aussi une raison de maths je crois en fait! Car + on est petit et + la surface est importante par rapport au volume, et donc comme c'est par la surface que se fait la déperdition de chaleur, + la bêbête se refroidit vite, et + le volume (= le corps et le métabolisme) doit produire de la chaleur (ça vient pas de moi j'avais dû l'entendre). J'ai gagné? J'ai une montre RTL????
Merci en tout cas de donner l'explication normale pcq je trouvais ça assez étrange surtout en été. Alors non seulement elles ont faim et soif, et peur, mais en + froid.

*
Le piège dont tu mets la photo eh bien j'en avais déjà vu mais je croyais que c'était toujours du poison dedans...
Et je n'avais pas du tout pensé à des sociétés spécialisées qui posent et renouvellent les pièges, en effet!! D'ailleurs ça explique aussi sans doute que dans les + grandes poubelles des supermarchés, où je vais aussi parfois, je n'en voyais pas, ça m'étonnait un peu.
Et à te lire, il semblerait bien que ce soit en effet les pièges les + répandus, du moins dans "les pays riches".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En agroalimentaire on utilise très globalement des pièges à colle comme tu le décrit.
Je manque de temps pour entrer dans les détails mais c'est vrai qu'on a peut d'autre alternative. Le grains avec poison sont interdit (faudrait pas que ça finisse dans la nourriture..), les tapettes, c'est pas hygiénique et puis ont pas laisser un bout de nourriture sur la tapette....

Et point positif chez nous, les pièges attirent souvent plus les insectes et les serpents et les lézard (les joies du Sud de la France) que les souris qui vont leur joyeuse vie jusqu'à mon bureau...

(par contre les notre sont transparent, donc on voit bien ce qu'il y a dedans, ce n'est pas vraiment une question d'esthétisme).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ Dawww merci de ces précisions bien que peu réconfortantes.
Si j'étais dans l'erreur tant pis pour les souris malheureusement mais tant mieux si on m'arrête à temps avant que j'aille sonner les forums et les magasins bio pour rien...!
Alors si je te suis donc ce n'est pas simplement par m'en-foutisme et facilité que les entreprises utilisent ces pièges mais + par mauvaise efficacité des autres voire pratiquement par obligation.

Néanmoins ça ne semble pas du tout un stop définitif je crois, en tout cas je continue à creuser.
Pas encore bcp cherché sur internet, en français il n'y a pas énormément, + en anglais mais ça complique la chose. L'association Peta est active contre les "glue traps" (pièges à glu), ils ont une liste d'entreprises/banques/institutions/... qui n'en utilisent pas. Je ne suis pas sûr de ce que recouvre "agroalimentaire" mais dans les banques ils ont sans doute moins de souris que dans une usine de fabrication de biscuits, et peut-être pas les mêmes normes...... (et c'est un autre pays aussi). Alors bon c'est + facile pour eux en effet. Mais ils ont des cantines quand même sans doute et il y a des Walmart dans la liste, qui sont de la grande distribution genre hypermarchés Carrefour ou Auchan, alors comme quoi c'est faisable apparemment si on veut vraiment?

Par contre que ce soit une souris ou un lézard je ne sais pas si c'est une meilleure nouvelle Mr Green. , mais peut-être oui si ils sont peut-être moins développés du cerveau ou moins inervés et alors vont moins souffrir que les souris qui sont des mammifères vraiment intelligents je crois et la sensibilité suivant sans doute avec.
En fait les souris disent merci à la colle alors si ça les débarrasse de leurs ennemis les serpents boulotteurs de souris. scratch

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Usine et supermarché ce n'est pas la même chose. En supermarché le produit est déjà emballé, il y a beaucoup moins de risque !

Nous avons en agroalimentaire une obligation légale de lutte contre les nuisibles, ce plan est souvent contrôlé par nos clients et les auditeurs. On ne peut pas le prendre à la légére (c'est aussi une question de santé pour les consommateurs).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.