Aller au contenu
Rechercher dans
  • Plus d’options…
Rechercher les résultats qui contiennent…
Rechercher les résultats dans…

Mickynago

Membres
  • Compteur de contenus

    3 304
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de Mickynago

  • Date de naissance 07/09/1989
  1. Pour commencer, tu es prié d'aller te présenter dans la rubrique appropriée. Si je comprends bien ton message, tu n'as pas non plus respecter de période de quarantaine de la nouvelle arrivante ? D'où viennent tes puces ? Quelles ont été les conditions de la rencontre entre les trois souris ? Combien de temps les as-tu laissé faire connaissance en terrain neutre ?
  2. Quand j'ai eu mes deux premières souris, Crousty et Crocky, la seconde pratiquait la toilette forcée sur la première. Pourtant, c'était bien Crousty qui était reconnue comme plus dominante, même si les deux comportements n'étaient pas vraiment exacerbés (contrairement à Princesse Leila, qui, après son arrivée, était totalement dominante et qui coursait les autres souris pour leur prendre leur nourriture etc., même celles qui étaient arrivées avant elle). On dit (disait, je ne sais pas si ça tient toujours), que ce comportement disparait en introduisant une troisième souris. Personnellement, je n'ai jamais pu tester, Crousty et Crocky sont décédées avant que je puisse les introduire aux puces que j'ai eu avant...
  3. Mickynago

    Xéna la féline

    Sublime minette et superbes photos !!
  4. Mickynago

    Débat méthode "culling"

    lol tu me fais rire Lee. Personnellement, je ne suis absolument pas contre la chaine alimentaire. C'est probablement une des seules choses naturelles qui reste dans ce monde. Je suis également d'accord sur le fait que l'homme est omnivore et qu'il est ainsi naturel pour lui de manger des animaux. En revanche, ce que je ne soutiens pas là-dedans, c'est ce que l'homme est capable de faire pour manger des animaux. Depuis des années, je contente mon raisonnement en me disant : "manger de la viande est pour moi naturel, mon soucis est donc que celle-ci soit élever dans de bonnes conditions". Cependant, j'ai réalisé depuis quelques temps que quitte à parler de naturel, il n'y a rien de naturel dans le fait d'aller acheter sa viande au supermarché, il n'y a rien de naturel non plus dans le fait de parquer des animaux dans des espaces totalement confinés. Et que malgré toute la volonté du monde que je peux avoir à essayer de manger bio dés que je le peux, ou avec des garanties d'élevages en plein air touça touça, ça n'empêche que quand je vais au resto, ou quand je n'achète pas la matière première directement, je suis à peu près sur d'acheter des produits d'animaux élevés dans de mauvaises conditions. Et comme je le disais précédemment, quand bien même tu bouffes des oeufs bio, ça n'empêche que les poules ont des comportements de pecking symptomatique de stress alimentaires. Sans parler des conditions d'abattages qui sont juste horribles... Outre le bien être animal, il y a également un problème de santé publique sur le fait que produire de la viande coûte bien plus chère que de produire des végétaux. Je suis de ces personnes qui donnent de l'argent aux gens qui me le demandent dans le métro, quitte à vider mon porte monnaie même si je ne peux pas me payer mon café après à la fac et que ça me fout les nerfs parce que c'est ce qui me fait tenir entre les cours. Je suis de ses personnes qui participe à des collectes de vêtements auprès de ces potes pour donner des fringues à la croix rouge. Je suis également de ces personnes qui paie parfois à manger à des SDF s'ils me le demandent, et qui donne une partie de mon compte en banque à des associations de défense de la biodiversité (grosse pub pour la Sea Shepherd et A Pas de Loup)... et fatalement, je suis de ces personnes qui se soucient fondamentalement de mon impact sur la nature, même si c'est un acte isolé, de toute façon, il n'y a pas de solution miracle, donc c'est toujours mieux que de rester les bras croisés en attendant qu'une institution supérieure soit-disant payée pour ça fasse les choses à ma place pour ne finir par ne rien faire. Pour résumer mon raisonnement : il n'y a plus rien de naturel aujourd'hui à être un homme, alors quitte à sortir complètement de ce schéma, j'aime autant, à terme, avoir le moins d'impact possible sur ma planète, puisque je sais qu'il ne sera jamais positif (l'espérance de vie d'un homme est de 30-40 ans à la base, si aujourd'hui on vit jusqu'à 80-100 piges, c'est grâce aux progrès de la science et à l'amélioration des conditions de vie. Si Dame Nature nous a conçu pour vivre 40 piges grand max, je ne vois pas comment on peut avoir un impact positif sur la planète en vivant jusqu'à 80 ans), quoi que je puisse faire, et ce, notamment, en ne mangeant plus, à terme, de produits d'origine animale. A mon sens, on éradique rien du tout, au contraire, autant essayer de réintroduire (et non introduire) tant que faire se peut. Et quand on ne peut rétablir l'ordre qui a été perturbé, autant assumer jusqu'au bout et essayer de sortir du cycle au maximum. Je ne juge personne et je ne dis pas que les gens devraient suivre le même raisonnement que moi, je respecte le choix de vie de chacun. Ça, c'est le mien. Mais là, effectivement, c'est un tout autre débat que je me ferai un plaisir d'alimenter sur un autre topic si ça intéresse d'autres membres du forum. J'essaie de ne jamais dire "jamais", car j'estime ma vision des choses en constante évolution. De ce fait, je suis preneur de contres-arguments, à partir du moment où tout se fait dans le respect des opinions de chacun.
  5. Mickynago

    Débat méthode "culling"

    Je vois ce que tu veux dire, effectivement, chaque point de vue est personnel et le respect de chaque vision des choses s'impose dans le sens où, dans l'immédiat, nos jugements respectifs n'évolueront pas/plus. Ayant moi-même des chiennes, si j'étais amenée un jour à devoir tuer un animal pour qu'elles puissent manger, je ne les emmènerai pas à la SPA, je tuerai l'animal. Tout comme si je devais me nourrir moi et tout comme j'ai tué des vers de farine que j'ai donné à manger à mes souris qui en raffolent, même si ça n'est pas indispensable (quoique, pour une mère allaitant 13 lardons, un tel apport protéique, ça fait toujours du bien surtout si ça permet d'éviter le culling en contre partie). Evidemment, je ne ferai jamais ça par plaisir, seulement par nécessité. Tout comme quand j'achète de la viande en supermarché maintenant, je ne fais plus ça par plaisir en me disant "mmmmh la bonne côtelette que je vais manger ce midi !!", mais plus par dégout en me disant "si mon copain ne venait pas manger, je n'achèterais pas ça" ; même si fondamentalement, j'adore le goût de la viande... M'enfin j'avoue que la on part complètement en vrille... Je vais quand même revenir sur un dernier point que je tiens à soulever. C'est bien connu, l'homme a sélectionné les animaux de telle sorte qu'aujourd'hui il n'y a plus rien de naturel à être un chien, un chat, ou même une souris. Ayant ces trois animaux chez moi, je peux assurer qu'aucun d'eux ne serait capable de vivre dans la nature, livré à lui-même. Peut-être que dans ce cas, le mieux serait d'arrêter tout simplement l'élevage. Stopper chaque production de race comme les éleveurs de chiens de catégorie vraiment amoureux des animaux qu'ils élevaient autrefois font, car il n'y a plus de plaisir aujourd'hui pour un chien qui nait rott ou am staff. Mais sincèrement, si Dieu a fait l'homme à son image, alors il faut bien reconnaitre que le principal défaut de l'homme est d'aimer jouer à Dieu. Et certes, il peut y avoir une évolution spirituelle dans la relation qu'on peut entretenir avec un animal, de manière à ce que chacun des partis évoluent, mais il faut bien reconnaitre que la majorité des personnes qui ont des animaux les aiment car ceux-ci ne peuvent s'exprimer et que du coup ils ont l'impression d'avoir un mini-eux en face d'eux. Ce que j'explique là est comparable aux soldats américains qui ont épousé des européennes, françaises, italiennes, allemandes, après la guerre. Malheureusement, quand les femmes ont commencé à apprendre à parler le langage de leurs hommes et que les idées ont commencé à se confronter, bizarrement, il y a eu beaucoup de divorces (même si dans certains cas ça a permis à la consolidation du couple). Il y avait donc l'amour fou quand les deux parties ne se comprenaient pas et pouvaient imaginer de l'autre ce qu'ils voulaient, puis tout c'est éteint quand ils se sont rendus compte que ... ben c'était pas ça en fait ! Encore une fois je divague (désolée Banzaii, MymiTsume et Camellia), mais tout ça pour dire qu'il est impossible de demander à quelqu'un de stopper sa passion sous prétexte qu'elle entraine la mort d'autres individus. Autre problème à ça, quand bien même, tout le monde arrête d'avoir des animaux domestiques carnivores pour qu'il n'y ait plus d'animaux tués du tout, on en fait quoi, de toutes ces espèces modifiées par l'homme et déclinées en race ? On ne va pas les relâcher dans la nature, elles seront incapables d'y survivre, on ne va pas non plus les tuer, ça serait immoral... ben faut bien les nourrir alors, ne serait-ce qu'en attendant patiemment leur mort pour exterminer passivement des espèces entières... on en revient donc au problème du bien-être des animaux qui doivent être tués pour en nourrir d'autres... c'est inévitable... Etant donné que tout ça est un problème sans fin, effectivement, je te rejoins sur le fait qu'il en incombe à chacun, en fonction de sa sensibilité, d'être prêt ou non à tuer des animaux pour assouvir une passion. Mais je ne sais pas si finalement on est en droit de blâmer quelqu'un pour cet acte, dans le sens où c'est pour assouvir les besoins vitaux d'une autre espèce. Bref, tout ça pour dire que le culling pur et simple, je n'en vois toujours pas l'intérêt...
  6. Mickynago

    Débat méthode "culling"

    C'est juste qu'effectivement, tu as le discours des végé et vegan, j'aurais trouvé plutôt incohérent le fait que tu ne sois pas l'un des deux. Je suis d'accord pour ce qui est du véto, je ne crois pas avoir dis l'inverse à aucun moment... Je suis également d'accord que ça peut être un alibi pour le terrario de devoir nourrir ses serpents, mais dans le sens où il doit les nourrir, il serait injuste qu'il fasse un élevage de souris bas de gamme pour ses serpents et un autre bien comme il faut pour la passion des rongeurs, je crois que ça serait encore plus critiqué qu'un terrario qui sélectionne les souris les plus maigrelettes de ses portées pour finir dans la bouche de ses reptiles. Même si le souriceau ne sait pas pourquoi il meurt, il y a bien, selon moi, une différence entre des souris qui meurent "pour rien" et des souris qui meurent pour être mangées, un des deux cas est nécessaire, pas l'autre. Et je trouve la suite de ton raisonnement très dur, mais c'est là aussi où je reconnais l'esprit tranché des vegan : Autrement dit, si pour toi un animal est voué à mourir, ça sert à rien qu'il ait une vie acceptable ? A ça, les vegan répondent : aucun animal ne devrait être voué à mourir pour l'homme... oui, mais là, on parle de serpents, et même si c'est pas très naturel non plus d'avoir des serpents en terrario, on ne peut pas critiquer éternellement sans apporter en échange des solutions. La solution ne sera pas dans le fait de donner des croquettes aux serpents, ou de ne pas avoir de serpents du tout, du moins à court terme, donc dans l'immédiat, le serpent doit se nourrir d'autres animaux, tel que le veut la chaine alimentaire, alors si le but est d'apporter des solutions, autant faire pour le mieux en essayant de rendre la vie des animaux qui sont voués à mourir la plus acceptable possible. Reprenons l'exemple des oeufs, du lait, fromage, beurre, crème fraiche, et autre produits dérivés d'animaux que tu manges... Si tu manges des produits laitiers, c'est parce qu'une vache a mis un veau au monde, et que ce veau lui a été arraché à quelques jours à peine pour être envoyé à la boucherie, tu es donc, en quelque sorte, complice de ce meurtre, tout comme n'importe quelle autre personne qui consomme des produits laitiers. Une partie de ces personnes, les végétariens principalement, pour se dédouaner de ce fait dont ils ont a demi-conscience, achète des produits bio, de proximité, garantissant la bonne vie de ses pauvres mamans à qui on a enlevé leur bébé. Ainsi, il faut quand même croire que la vie d'un individu, même si celui-ci est voué à mourir, compte quand même au point de lui faire des conditions de vie acceptables. Malheureusement, ça ne fait pas tout, même aux poules qui pondent des oeufs bio, on leur coupe le bout du bec pour qu'elles ne puissent pas s'automutiler... c'est pour ça qu'une partie de la population devient vegan et rejète toute souffrance animale afin de s'en dédouaner définitivement, entre autre. Mais il faut être aussi lucide à ce niveau là, ça ne changera en rien la face du monde et les élevages intensifs. Au mieux, ça pointe du doigt ce qui ne tourne pas rond chez l'homme, mais derrière ça, il faut proposer des solutions tout en laissant la population suivre le mouvement, donc des changements "doux", à commencer par le bien-être des animaux voués malheureusement à mourir, et c'est ce qu'a voulu faire ce forum en acceptant la présence de terrario. Et pour répondre à la question que tu te poses peut-être, non, je ne suis ni végé ni vegan, mais je mange presque plus de viande, je diminue petit à petit ma consommation globale de produits provenant d'origine animale, et je sais qu'à terme, je finirai par être vegan.
  7. Oui, elles sont impressionnantes, deux dernières pour la route, la mise au point est mal faite mais je les trouve stylées quand même...
  8. Des petites nouvelles de la prout numéro 2 ? Mimou (oui, encore des surnoms...), elle a grandi depuis le temps, vous vous en doutez je pense... Elle a eu sa période "Je fais des bêtises" (ce qui est loin d'être fini, mais bon...) Dans le genre, "tiens ça a super bon goût les stabilos !" Ou encre "Si je me repeignais de boue pour ressembler à ma copine Nouka..." Puis la période "je pars à la découverte de territoires inconnus... quitte à rester bloquer..." "C'est marrant aussi de rester coincer dans des endroits où en plus j'ai pas le droit d'aller... Je ne comprends pas pourquoi elle s'énerve ma maman..." "En fait, j'aime bien restée coincée... De toute façon, maman vient toujours me chercher..." "Euh... maman, arrête de me regarder et viens me chercher là..!!!" Puis elle a eu sa période ado fashion... Et les premières chaleurs, qui lui ont valu un joli short... On peut penser qu'après ça, elle est devenue une vraie femme, élégante, ... Quoique... y'a encore du boulot... Probablement que le mieux, c'est encore quand elle dort... On peut au moins dire que malgré tout, elle reste une patte... ...Sauf quand elle joue avec Nouka, ça, ça n'a changé qu'en plus violent, probablement...
  9. Mickynago

    Débat méthode "culling"

    Gaïa, excuse-moi cette question qui risque de paraitre un peu improbable mais... es-tu végétarienne ou vegan ?
  10. Mickynago

    Débat méthode "culling"

    Gaïa, je ne me souviens pas de toi du temps où j'étais modo sur ce forum, excuse m'en si tu y étais déjà, peut-être que tu venais d'arriver, je ne sais pas... En revanche, je me souviens très bien de Takyua qui était arrivée peu de temps avant que je décide de rendre mon tablier. Je me souviens à l'époque que le sujet terrario était glissant, difficile voir impossible vis-a-vis de certains membres de l'évoquer. J'en discutais même en privé avec une membre qui pratiquait le culling (je ne savais pas à l'époque que c'était là le terme) pour satisfaire la terrario de son copain, mais qui n'avait jamais osé le dire aux autres membres du forum de peur d'être jugée, alors que c'était bien la terrario de son copain qui lui avait donné la passion des souris. Je me souviens aussi que ce sujet avait fais débat au sein des modos, en privé, pour savoir quoi en faire. Et je suis de celle qui ont toujours été pour que les terrarios viennent sur ce forum. Pourquoi ? Car le fait de nourrir des serpents avec des rongeurs est naturel. C'est un fait, dur peut-être, mais mère nature est impitoyable, c'est un fait aussi. De ce fait, je trouvais ça très bien que des terrarios viennent sur le forum dans le but de donner une vie la meilleur possible à leur souris, même si c'était pour que celles-ci finissent dans la bouche des serpents. Et même si d'un côté ça faisait mal au cœur, je trouvais on ne peut plus responsable et encourageant de leur part. Takuya fut la première à faire cette démarche et je l'en suis reconnaissante pour ses souris. (En fait je ne sais plus si d'autres ont suivi... prout...) La règle d'or, à l'époque, c'était de ne pas parler de la mort en elle-même des souris, ou alors de manière exceptionnelle et non banalisée. Je ne sais pas si cette règle tient toujours ou pas, mais dans le débat du culling, difficile de faire sans en parler puisque c'est là le sujet même. Personnellement, qu'une personne tue des petits pour concilier passion de terrario et passion des rongeurs ne me dérange pas temps que c'est fait dans de "bonnes conditions". Qu'une personne tue des petits juste dans un soucis de productivité au niveau de son élevage (car finalement je le résume comme ça, si pour vous c'est différent, expliqué moi), ça, je n'approuve absolument pas. Ensuite, dans la manière de dire les choses, et là c'est plus la forme que le fond, le fait de parler de manière ouverte de la mort de souris sur un forum de passionnés de souris, de trouver ça normal, d'avoir un avis complètement tranché sur la question en jugeant les autres avis comme pas objectifs ou en disant que les personnes qui en sont source n'ont rien compris au débat, je trouve que c'est un gros manque de respect. Je viens de voir ce que vous avez mis à propos de Minus. Oui, vous avez raison, je suis allée peut-être un peu trop vite dans mes conclusions pour résumer ça à du culling. La portée que je faisais était basée dans la recherche d'avoir du brindle lethal pour les mâles. Cependant, j'avais lu dans un bouquin de génétique des souris que certains mâles brindle arrivaient à vivre et que phénotypiquement, ils ressemblaient à des siamois. Minus était mâle, chétif, et blanc avec le museau très légèrement foncé quand les poils sont apparus, j'en ai conclu que c'était peut-être un brindle mâle, et que s'il était arrivé jusque là, il méritait quand même un peu de survivre, et j'ai cru pendant un moment que je pouvais y arriver. Je me suis plantée. Mais effectivement, dans ce cas, on aurait pu voir le fait de le tuer comme une forme d'euthanasie et non de culling, mais il faut aussi savoir que dans les premiers jours, la différence n'était pas flagrante entre lui et les autres petits et ce n'est qu'après qu'elle a commencé à se creuser. Si une personne avait souhaité pratiquer du culling sur cette portée et qu'elle avait vu que Minus était un peu plus petit que les autres et en plus était un mâle, elle l'aurait tué sans arriver à mes conclusions, puisqu'elle n'aurait pas eu le temps de les remarquer. Donc, ça aurait été du culling, même si la finalité aurait été la même : la mort de Minus.
  11. Mickynago

    Débat méthode "culling"

    Je vais juste revenir sur un détail qui m'a fait tiquer... la mère ne tue pas ses petits parce qu'elle sait qu'ils vont mourir. Personne ne peut dire que la mère sait quoique se soit, car personne n'est dans sa tête. C'est de l'anthropomorphisme pur et dur. C'est la première chose qu'on apprend à ne pas faire quand on côtoie des animaux, que se soit pour des études scientifiques ou pour de l'élevage... D'un point de vue évolutif, et par tout ce que j'ai vu dans mes cours de comportement animal et d'écologie évolutive, si la mère tue ses petits, c'est purement et simplement pour sa propre pérennité à elle. La mère assouvit sa santé avant d'assouvir celle de ses petits. C'est pour ça qu'on donne des compléments alimentaires pour la mère... Donc dire que la mère tuera les petits les moins viables car ils sont les plus faibles et que de toute façon ils vont mourir plus jeunes que les autres, c'est pas correct (mais je ne dis pas que c'est faux, dans le sens où si elle est amenée à devoir tuer des petits car elle se sent en danger, elle tuera peut-être les plus faibles). Je comprends la nécessité de Takuya de faire du culling pour sa passion de terrario. En revanche, je trouve ça dommage que des éleveurs qui ne font pas terrario s'y mette... J'ai l'impression d'être vieille quand je dis ça, mais à l'époque où je fréquentais ce forum, et c'est pas si lointain que ça pourtant, j'ai souvenir des éleveurs qui faisaient des portées en connaissance de cause et qui assumaient les éventuelles souris qui resteraient sur leur bras, mâles ou pas mâles. Et si je dois reprendre un exemple par rapport à la portée que j'ai faite, certaines se souviennent peut-être de mon c*l de portée : Minus. A aucun moment j'ai envisagé le fait de le tuer, même si je savais que ses chances de survie étaient minces. Fatalement, il était en retard sur le reste de la portée, et dés que ses frères et sœurs ont ouvert les yeux, ils l'ont mis de côté pour atteindre les mamelles de Kaya. Minus n'a pas survécu et Kaya l'a mangé. Vous allez me dire "la finalité est la même, donc tu aurais pu le tuer car le pauv' 'tit père a du souffrir". D'une, je suis dans l'incapacité d'une telle chose, je préfère tout mettre en œuvre pour le maintenir en vie (Kaya étant très docile avec moi, je le prenais souvent pour le mettre au niveau des mamelles quand je voyais qu'il ne mangeait pas, j'essayais de le nourrir moi-même, ...) plutôt que de le tuer. Et de deux, je suis qui pour choisir la vie ou la mort d'un être vivant ? Plus encore, je suis qui pour tuer un être vivant que j'ai désiré dans le sens où j'ai fais le choix de faire cette portée en connaissance de tous les risques que cela implique. On replonge peut-être dans une philosophie à deux balles qui ne ferme pas le débat. Mais si votre but est de faire une lignée stable, alors vous mettrez peut-être un peu plus de temps à y arriver, mais si c'est votre passion, je ne vois pas vraiment où est le problème. Des éleveurs y arrivent très bien. Si l'excuse du culling est la terrario, je comprends parfaitement, je suis la première à dire que les serpents ne doivent pas bouffer de croquettes. Si l'excuse du culling c'est de faire des beaux bébés... je trouve ça trop facile. Et je rejoins Gaïa quand elle dit que c'est jouer à dieu. C'est également l'idée que j'ai des chercheurs et futurs chercheurs que je côtoie à l'université. Sur ce, ...
  12. Ralala... ces gens m'énervent... on a l'impression d'être des mouchoirs jetables... ils viennent nous pourrir et après ils nous jettent !
  13. Et bien n'étant plus modo, je ne sais pas si c'est très juste de garder mon accès à cette partie modo. Tu fais comme tu veux Lee. Mais bien sur, je reviendrai sur le forum vous donner des nouvelles, aussi, il y aura des tas d'autres sujets où je pourrai les données, donc c'est pas forcément utile de me laisser l'accès à cette partie
  14. Bonjour les filles, Comme vous l'avez vu, je suis de moins en moins présente sur le forum. Dernièrement, j'ai été hospitalisée, et là, je rentre en période d'exam, ce qui ne me laisse pas de temps pour venir ici et répondre convenablement aux sujets, en créer d'autres etc. De plus, j'ai le sentiment d'être en décalage désormais. Avec la mortalité que j'ai connu il y a quelques semaines, et mon indécision pour mon projet futur, j'ai décidé d'arrêté d'adopter des souris. Et je dois avouer que j'ai les boules dés que je viens ici. Je me mets face à mon impossible et j'n'aime pas. Du coup, je dorlote les puces qu'il me reste, mais je ne remplis plus du tout mon rôle de modo. Comme j'ai vu qu'en plus, tu rentrais, Lee, voilà, je ne pense pas que mon absence sera vraiment conséquente pour le forum. Je préfère revenir de temps en temps, donner des nouvelles, en prendre des autres, sans avoir d'obligations quant à la vie du forum. Je vous demande donc ma démission, et vous trois, et j'espère que vous comprendrez... marfi !
  15. Euh ben alors moi j'ai rien à ajouter !!
×
×
  • Créer...

Information importante

En utilisant ce site, vous êtes d’accords avec nos Conditions d’utilisation. Nous avons placé des cookies sur votre appareil pour aider à améliorer ce site. Vous pouvez choisir d’ajuster vos paramètres de cookie, sinon nous supposerons que vous êtes d’accord pour continuer.